Votre recherche


Les sources de l'histoire de la Première Guerre mondiale dans la Drôme : guide de recherche

Sources conservées aux Archives départementales de la Drôme

     

    Présentation du contenu
    Les Archives départementales conservent des fonds d’origines très diverses, porteurs chacun de riches informations pour l’historien de la Grande Guerre. Pour tirer le meilleur profit de ces différentes sources disponibles, il importe de les connaître et de les distinguer. En effet, ces documents n’apportent pas les mêmes informations suivant leur origine et leur contexte de production.

    Les sources sont présentées suivant l’ordre du cadre de classement réglementaire des Archives départementales : dans chaque série ont été indiqués les documents recencés comme utiles au chercheur.

    Pour autant, toutes les archives produites entre 1914 et 1918 n’apportent pas forcément d’indications utiles sur l’histoire du département en guerre. Le parti pris lors de la sélection des sources a été de retenir les documents suivants :
    • archives de la période 1914-1918 traitant explicitement de la situation du département de la Drôme et de sa population pendant la guerre.
    • archives de la période 1914-18 sans rapport évident avec la guerre mais qui peuvent apporter des renseignements utiles sur la situation du département et de sa population, par exemple les dossiers des tribunaux, des services de l’enseignement, des hôpitaux, ou encore des registres de délibérations d’entreprises ou de paroisses susceptibles de comporter des mentions intéressantes. N’ont pas été systématiquement retenus, en revanche, les dossiers de travaux (construction de bâtiments, voirie, ouvrages d’art, etc.), dont la guerre a en général retardé l’exécution, mais qui ne comportent en général pas d’éléments sur l’histoire du conflit.
    • archives postérieures à 1914-1918 mais concernant les suites du conflit : dossiers de construction de monuments aux morts, d’anciens combattants, etc.
    Pour offrir au chercheur un aperçu sur les différentes sources disponibles, il peut être utile de les présenter rapidement suivant leur provenance, en distinguant les archives publiques (documents produits ou reçus par des administrations ou organismes para-publics) et archives d’origine privée.

    Archives publiques

    Préfecture et organismes de temps de guerre

    Véritable pivot de l’organisation administrative, la préfecture exerce des missions de contrôle, de régulation et d’administration à l’échelle départementale. En temps de guerre, elle dispose de certains services ‹ satellites ›, tels le service du ravitaillement, le service des réfugiés ou les commissions chargées de la main-d’œuvre agricole. Elle a notamment en charge :

    -         la mise en œuvre des lois, décrets, circulaires et instructions officielles, ainsi que leur transmission aux communes. Elle est également en relations constantes avec les maires, dont elle contrôle la gestion.

    -         la diffusion et le contrôle de l’information auprès des populations

    -         les relations avec les autorités militaires

    -         la défense passive

    -         l’accueil des réfugiés et personnes déplacées

    -         la surveillance des suspects et des prisonniers de guerre ennemis

    -         le contrôle et la coordination des œuvres d’assistance

    -         la surveillance de l’opinion, notamment par le biais de rapports transmis par les commissaires de police et les brigades de gendarmerie

    -         l’établissement de statistiques et la collecte de données chiffrées sur tous les domaines de la vie quotidienne : main-d’œuvre, production agricole, réquisitions, etc.

    L’essentiel des documents produits ou reçus par la préfecture et concernant spécifiquement la Première Guerre mondiale se trouve conservé dans deux séries :

    -        
    M
    (administration générale). Les dossiers sont répartis dans les 10 sous-séries réglementaires (dossiers du cabinet du préfet, du personnel administratif, d'élections, de police, relatifs à la santé publique, aux statistiques, à l'agriculture, au commerce, à l'industrie et au travail). Une sous-série supplémentaire,
    200 M
    , est spécifiquement consacrée à la Première Guerre mondiale.

    -        
    R
    (affaires militaires). Dans cette série sont également conservés des documents provenant de l’administration militaire :
    registres matricules
    versés par le service historique de la Défense ;
    dossiers d’anciens combattants
    versés par l’office national des anciens combattants.

    L’action de la préfecture est relayée au niveau territorial par les trois sous-préfets de Die, Montélimar et Nyons. Leurs archives, qui complètent utilement les papiers de la préfecture, sont conservés en série Z.

    Autres services publics

    Les fonds d’autres services administratifs peuvent également être mis à contribution. Qu’il s’agisse de bureaux de la préfecture dont les attributions ne concernent pas spécifiquement l’administration du département en temps de guerre, d’autres administrations autonomes (ponts et chaussées, inspection d’académie, services fiscaux, agricoles ou d’assistance) ou encore des tribunaux, tous ont participé à l’effort de guerre ou ont vu, à tout le moins, leur fonctionnement bouleversé par la guerre. On trouvera donc les dossiers émanant de ces bureaux et services, dans les séries suivantes :

    -        
    K
     : contient notamment le
    Recueil des actes administratifs
    de la préfecture pendant la guerre, les arrêtés du préfet et le contentieux administratif (conseil de préfecture)

    -        
    O
     : contient les dossiers relatifs à la tutelle des communes (sous-série 2 O), en particulier la construction de monuments aux morts et les autres initiatives en rapport avec la guerre, et leur comptabilité pour la période 1914-1918 (sous-série 1 O)

    -        
    S
     : dossiers des ponts et chaussées (concerne essentiellement le personnel)

    -        
    T
     : dossiers de l’inspection d’académie, ainsi que des Archives départementales et des services préfectoraux chargés de l’enseignement et des beaux-arts

    -        
    U
     : jugements et dossiers de procédure des tribunaux

    -        
    V
     : dossiers du bureau des cultes de la préfecture

    -        
    W
     : archives rentrées postérieurement à 1940, mais pouvant comprendre des documents plus anciens en rapport avec la guerre ou ses conséquences (dossiers d’anciens combattants, notamment).

    -        
    X
     : services chargés de l’assistance

    -        
    Y
     : prisons et établissements pénitentiaires. Contient notamment les registres d’écrou de certains de ces établissements.

    Conseil général

    Assemblée élue chargée d’assister le préfet pour l’administration du département, le conseil général exerce des attributions diverses : voirie, bâtiments départementaux, organismes d’assistance, etc. Bien que soumis au contrôle du préfet, le conseil général peut émettre des vœux en matière politique et la transcription des débats des conseillers généraux peut contenir des informations importantes sur l’état de l’opinion et la position des élites politiques départementales. On en trouve trace, notamment, dans les collections de rapports et délibérations du conseil général (sous-série 1 N). Ces rapports comprennent également les rapports annuels des chefs de service sur le fonctionnement des différentes administrations pendant la période 1914-1918.

    Archives hospitalières déposées

    Conservés dans la série H-dépôt, les fonds d’établissements hospitaliers fournissent d’utiles renseignements sur la situation sanitaire de la Drôme en 1914-1918. Ces dossiers émanant d’institutions stables et pérennes peuvent être utilement complétés par les dossiers des organismes de soins temporaires conservés en sous-série 2 R.
     
    Archives d’origine privée
    Les documents d’origine privée conservés par les Archives apportent des compléments irremplaçables aux informations administratives. Ces documents peuvent provenir de personnes privées (correspondance, journaux de guerre) ou de personnes morales : entreprises, paroisses, etc. Ils sont conservés dans les séries
    1 E
    et
    J
    .

    Documents iconographiques
    Les documents iconographiques des Archives sont essentiellement d’origine privée.

    ATTENTION : le classement de certaines séries des Archives départementales n'est pas définitif. Sauf exception, les dossiers présentés dans ce guide sont placés dans leur sous-série de destination. En revanche, leur cote (référence composée de chiffres et de lettres) peut être sans rapport avec cette sous-série. Ainsi par exemple, on peut trouver dans la sous-série 1 R des documents cotés 4 R, 12 R ou 20 R. Ce sont bien ces références propres à chaque dossier qui doivent être utilisées pour commander les documents en salle de lecture.
  • Archives publiques.
  • Archives d'origine privée
  • Documents figurés.
  • Reproductions de documents.